Georg Kerschensteiner (1854 - 1932)

Échanges de pratiques
et de documents
Ce chapitre présente des documents reçus, utiles pour des enseignants, des formateurs, des parents, des partenaires de l'école... Que ceux et celles qui ont bien voulu me les adresser en soient remerciés.

Luc Baptiste Nous considérons que les discussions à visée philosophique visent l’émergence et l’exercice de la pensée critique. Par critique, il faut entendre non pas une activité polémique mais une activité qui examine et questionne ce qui se donne comme évidence et de sens commun, qui ne prend pas pour établi et stable le sens des formulations toutes faites, qui prend les mots et formulations d’usage courant comme des boîtes noires qu’il faut ouvrir. La critique déconstruit. La critique en ce sens n’est pas polémique, elle est ouverture, dévoilement, multiplication des points de vue et découverte de relations. Elle révèle que telle formulation, figée dans des usages ou convenances du moment, porte d’autres significations, que ces significations ouvrent à d’autres voies, qu’elles agrandissent la pensée.
Jacques Delacour

Quelles que soient les méthodes actuelles d’apprentissage de la lecture, elles  pensent pouvoir faire lire des enfants qui ne savent pas lire, directement ou indirectement ! On présente sans état d’âme un écrit à décoder ou à lire, bien que l’on sache maintenant avec certitude que la zone du cerveau dédiée à la lecture est absente chez les illettrés.

On impose donc actuellement aux apprentis un cheminement pédagogique qui retarde nécessairement l’accès à la lecture en invitant à « donner du son » aux lettres.

Différencier... oui, mais comment ? Un exemple en primaire

Charles Pépinster

Différencier les apprentissages ? Toujours.
Les individualiser après dépistage ?
(presque) jamais !

On commence par écrire au tableau "en grand" pour activer la curoisité :

« 3 X 4 + 2 = 14    et    3 X 4 + 2 =1 8 »

Christian Delcourt

Avec l’exemple du conte de fées « Le Roi Grenouille ou Henri de Fer » des frères Grimm, nous essayons de montrer comment on peut analyser un conte à l’aide d’un sociogramme réalisé par le logiciel LinkNotions. Il va de soi qu’un tel sociogramme permet d’analyser n’importe quel conte ou autre type d’histoire.
Nous montrerons par la suite comment un enseignant pourrait utiliser le schéma en classe.

Jean Le Gal

Trois principes pour une démocratie participative authentique à l'école et en famille :

- Tous les enfants sont des citoyens. Ils doivent pouvoir participer, dans les structures  qui les accueillent, à la création et au fonctionnement des institutions démocratiques qui leur permettront d’exercer leurs droits, leurs libertés et un pouvoir collectif aux côtés des autres membres de la communauté éducative.
- Chacun doit pouvoir y assumer des responsabilités importantes afin qu’il ne se  forme pas une «  élite de spécialistes ».
- Chacun a droit à une formation qui lui permette d’être un membre actif et responsable de la communauté.

Bruno Robbes La Discipline Positive a été inventée par deux femmes américaines, engagées dans
la formation des parents : Jane Nelsen et Lynn Lott. Le concept de Discipline Positive fait l’objet de multiples déclinaisons en différents
livres. Il a été introduit en
France par la psychologue Béatrice Sabaté.
La Discipline Positive a pour vocation d’enseigner les compétences psychosociales.
Elle est une démarche proposée aux parents, enseignants et éducateurs qui n’est ni
permissive ni punitive et qui permet de développer chez l’enfant l’autodiscipline, le
sens des responsabilités, les compétences sociales, le respect dans un cadre à la
fois ferme et bienveillant.... Mais cette perspective doit être, évidemment, décodée et interrogée...
Hélène Trocmé-Fabre

« Avant d’être des êtres humains, nous sommes des vivants
devant sans cesse maintenir un lien au fond de la vie »
Bin Kimura, Entre

En une seule phrase, Bin Kimura, Professeur de psychiatrie à l’Université de Kyoto, nous rapproche de notre réalité vieille de 3, 5 milliards d’années, la réalité du vivant, elle-même inscrite dans une réalité plus ancienne, celle du système Soleil / Terre (4,5 milliards), qui, à son tour, fut précédée d’événements vieux d’environ 13, 5 milliards d’années …
Notre titre propose donc un rapprochement inhabituel, mais est- ce nous qui nous rapprochons du vivant, ou l’inverse ? Nous suggérons de tenter un aller et retour. Le thème est gigantesque. Aujourd’hui le vivant n’appartient plus à la seule biologie…D’autres disciplines, elles aussi, s’ouvrent et explorent les caractéristiques du vivant.

Collectif Paris 2015

Voilà bientôt vingt ans que, chaque année en décembre, les représentants de toutes les nations se réunissent pour tenter de faire face aux défis écologiques et au changement climatique. Voilà vingt ans qu’ils tentent de s'accorder sur les moyens d'inverser les courbes exponentielles des émissions de gaz à effet de serre et de s'adapter aux bouleversements qu'elles entraînent. Leurs débats portent, chaque fois, sur les solutions techniques, économiques, fiscales, diplomatiques ou juridiques… Et les résultats se font toujours attendre !

Face à ce constat, des pédagogues, des acteurs du système scolaires, des responsables associatifs et des militants se sont réunis en juillet 2014 pour former le « Collectif Paris-éducation 2015 ». Leur but était à la fois simple et ambitieux : inclure les enjeux éducatifs et formatifs au sein des négociations climatiques et montrer la profonde solidarité des enjeux écologiques et des enjeux pédagogiques.

Fabienne Disson

Les apprentissages, dans une classe maternelle multi-niveaux, peuvent se faire de manière personnalisée, pour s'adapter à chaque enfant et lui permettre de s'investir dans son parcours scolaire. Les interactions, qui vont permettre les progrès, vont se faire avec l'adulte, à travers le dispositif mis en place et entre pairs.

Dans le dispositif analysé, s'imbriquent des ateliers individuels, des ateliers de groupe (tutorat et groupe d'apprentissage) où les élèves en sont les acteurs et participent en co-construction avec l'enseignant à leur parcours scolaire, aux évaluations.

l’apport des réglettes Cuisenaire

Jacques Delacour

En communication écrite, tout est normalement organisé pour distinguer codage et décodage. D’une part, on apprend à coder l’oral en écrit, en associant mentalement à des sons-sens des graphies orthographiques, d’autre part on parvient à décoder, soit en retrouvant en mémoire quels sons-sens ont été codés avec les différentes graphies, soit en reconnaissant directement les mots. En mathématique, on ne retrouve pas cette franche dichotomie entre codage et décodage. Il n’y a pas d’instruction officielle précise concernant l’enseignement scindé des spécificités du codage et du décodage des quantités.

Présentation de nouveaux schémas heuristiques (appelés également : « technique de mémorisation rapide »).

Henri Voermneet

- Extraits de l’essai : « Ordinateurs anodins, nouveaux schémas heuristiques. »

- éditeur : EDILIVRE

- livre de 306 pages au total

La Technique de Mémorisation Rapide (TMR) repose sur l’accoutumance à un itinéraire fixe que l’on effectue dans un bâtiment plus ou moins grand (hôpital, usine,…). Ainsi, lors d’un premier passage dans ce type de « bâtiment/réseau », on peut avoir des difficultés à se repérer. Mais, les fois suivantes, instinctivement, ce problème s’estompe peu à peu.
La formation concerne d’abord le dessin des éléments sur une feuille (murs, portes, etc…) qui doit répondre à des normes précises et contraignantes. Ensuite, issus du texte « source » (plus ou moins complexe selon le niveau d’étude, l’arborescence,…), les mots dans les pièces et la structure du schéma heuristique correspondant sont l’aboutissement d’une réflexion personnelle.
Chaque élève, semblerait-il, a ses propres difficultés. Mais, l’enseignant doit être très vigilant et compétent car un « blocage » peut arriver à n’importe quel moment de la formation. Je propose des solutions pour éviter d’en arriver à ce point grâce à la description de plusieurs étapes et exemples.

Serge Boimare L’originalité de la classe à médiation culturelle est de  fonctionner avec  un patrimoine culturel commun, construit sur le temps de la classe ,  avec du nourrissage culturel et de l‘entraînement à argumenter, durant une heure chaque jour. Ce patrimoine est utilisé pour initier les élèves à la culture bien sûr , mais aussi et surtout comme tremplin pour faire des liens entre les savoirs et  leur donner du sens et de l’intérêt .

Frédéric Guellec

(IA TICE EPS - Aix-Marseille)

Proposition d'un cadre synthétique et analytique dans le but de qualifier les systèmes didactiques et leurs médias numériques.

Licence creative commons

Jacques Delacour

Enseignant en Cours Préparatoire, j'ai cherché à comprendre pourquoi mes élèves apprenaient à lire aisément alors que, selon les statistiques, d'autres peinaient et finissaient par échouer. Mes supérieurs directs, ne trouvant pas mes élèves plus doués qu'ailleurs, firent état de mes qualités professionnelles. Leur explication fut remise en cause par la suite.  Les nombreux maîtres me succédant confirmèrent le succès de la pédagogie à base de codage (et pas de décodage), leurs élèves réussissant aussi bien que les miens. Le processus d'apprentissage était apparemment seul en cause. Mes élèves commençaient par apprendre à coder, matérialiser l’oral en écrit dans le but de relire ce qu’ils écrivaient au lieu d’essayer de lire ce qu’ils voyaient. 

Raymond Millot

La désaffection politique mine le corps social. L’idée de démocratie participative apparaît comme un antidote. Sa mise en œuvre nécessite l’élaboration d’une pédagogie spécifique. A cet effet, l’expérience acquise dans le champ éducatif mérite d’être sollicitée.

Pour une véritable éducation sociale et citoyenne :

Arnaud Dubois, maître de conférences en Sciences de l’éducation à l’université de Cergy-Pontoise

Olivier Jospin, ancien président de l’Ecole de la deuxième chance de Paris

Bruno Robbes, maître de conférences en Sciences de l’éducation à l’université de Cergy-Pontoise

Les événements dramatiques vécus en France ces dernières semaines et l’intense questionnement qui a suivi ont conduit à mettre en cause les capacités de l’institution scolaire à donner aux jeunes français, partout sur le territoire, un cadre de compréhension des valeurs de la république qui facilite la paix civique, la tolérance, leur inscription et leur confiance dans l’avenir.
Des changements doivent être engagés qui, de notre point de vue, ne découleront pas d’injonctions réitérées au respect de l’autorité enseignante ou bien encore de la multiplication de cours et interventions sur la morale cvique et citoyenne.

Il manque aujourd’hui, au sein de l’institution scolaire, de lieux de parole et d’écoute systématiquement organisés et structurés, où les interrogations et les difficultés culturelles et d’appréhension sociale des élèves  puissent être entendues, prises en compte, traitées. C’est l’une des conditions pour créer ou recréer des liens de confiance qui permettent  à l’autorité des enseignants d’être reconnue et acceptée par les élèves.

Les heures de vie de classe, mises en place dans le second degré dans les années 2000 semblent aujourd’hui inégalement investies et sous utilisées dans les classes de collège et de lycée. Mais le cadre qui existe pourrait être réinvesti pour mettre en place ces temps de parole entre élèves et adultes, hors de temps de transmission de savoirs disciplinaires.

Jean-Paul Duplay

Pour beaucoup, apprendre les mathématiques aux élèves consiste à leur montrer des objets savants, à les utiliser devant eux, puis  à leur demander d’en faire autant, en faisant des gammes… il s’agit alors de faire et refaire des exercices, des problèmes du même type, de plus en plus difficiles...

Cependant, si faire des mathématiques c’est bien résoudre des problèmes, encore convient-il de se poser la question : oui, mais lesquels ? Doit-il s’agir de problèmes pour appliquer ce que l’on a ingurgité et dont l’élève perçoit mal l’utilité, ou des problèmes pour chercher, pour construire des connaissances, pour interpréter le monde qui nous entoure, pour communiquer ?
Daniel Gostain Il s’agit d’inscrire dans l’emploi des temps d'une classe primaire un moment quotidien consacré à une réflexion sur la classe, sur l’apprentissage (ce qui le favorise et ce qui l’empêche), et plus largement sur le monde, en lui donnant la même importance que celui voué aux temps disciplinaires.
Ce temps ritualisé, reprenant pour partie des principes et dispositifs de la pédagogie Freinet, peut faciliter un développement global de chacun et donner de la force et de la permanence aux savoirs acquis.
Je propose pour ce « temps des penseurs » une demi-heure par jour, soit huit demi-heures sur une période de deux semaines.

Apprendre à lire en codant :
une approche nouvelle de la communication écrite

Jacques Delacour
En proposant un processus d'apprentissage où le contrôle auditif de la communication est accompagné du contrôle visuel correspondant, on offre la possibilité au contrôle visuel de se substituer progressivement au contrôle auditif, pour coder comme pour décoder, pour écrire comme pour lire.

Stéphane Guillon,
professeur de lycée professionnel

Professeur de lycée professionnel enseignant les mathématiques et les sciences physiques à des classes de baccalauréat professionnel mixtes composées de scolaires et d'apprentis (rythmes, conditions et apprentissages différents), repenser l'ingénierie pédagogique et mes postures didactiques était devenu un impératif. Après une réflexion sur la programmation et sur la progression, une autre réflexion sur la pédagogie différenciée s'imposait pour répondre aux hétérogénéités liés aux élèves eux-mêmes comme à la mixité de leurs statuts...

L’expérience de « La Cité des Métiers » au collège de Cadenazzo-Vira Gambarogno, près de la ville de Bellinzona (Tessin – Suisse) : « choisir son avenir, démocratiser la société »

Gian Franco Pordenone

Le monde du travail est confronté à des profondes transformations. Il suscite régulièrement de l’anxiété, souvent des souffrances, dans certains cas même des traumatismes; parfois, heureusement, également quelques espoirs. Dans tous les cas, les défis qu’il nous pose font cruellement réapparaître la centralité du travail dans la construction de l’identité d’une personne et donc de l’équilibre psychique d’un être humain.

La Cité des Métiers essaye de répondre à ce défi, construisant tout au long des quatre années du Collège un pont entre ces deux mondes. Les lectures, les visites et les débats deviennent autant d’opportunités pour chaque élève de se familiariser avec ces problématiques, de développer une conscience citoyenne et, surtout, de mettre en pratique le droit de choisir son propre parcours scolaire et professionnel à la fin de l’école obligatoire.

Pourquoi les objets de récupération sont-ils plus riches à exploiter que les jeux pédagogiques du commerce ?

Claire Millman-Trebitsch

Dans ma pratique de classe, j’ai pu constater que les enfants se lassaient très vite des jeux pédagogiques achetés car, après avoir appris à s’en servir, ils n’y trouvaient plus d’intérêt ou si les éléments leur plaisaient, ils en détournaient l’usage pour quelques temps.

Par contre, des objets de récupération comme les bouchons en plastique de bouteilles ou de stylos, les boutons, les bâtonnets, les rouleaux de sopalins ou de papier toilette ou autres tubes en carton, les barquettes… étaient source infinie de jeux et de détournements tout en me donnant un matériel pour construire des activités pédagogiques évolutives.
Martine Desquemack Que s'est-il passé depuis 1997 dans le champ de la prévention de la violence à l'école?
Depuis «l'affaire Dutroux» qui a autant bouleversé notre région frontalière avec la Belgique que nos voisins d'Outre Quiévrain?
Comment sommes nous passés d'actions de prévention des maltraitances à enfants à
des formations qui, aujourd'hui, invitent parents, professionnels de l’Éducation nationale et
partenaires, à réfléchir ensemble aux fonctionnements de l'école  ?
Pourquoi ces formations qui associent aujourd'hui les sciences humaines aux pédagogies coopératives, sont -elles devenues l'élément moteur de notre programme de prévention de la violence à l'école  ?

Gian-Franco Pordenone

(Tessin - Lugano)

"Un extrait du premier chapitre d'un ouvrage qui s'efforce de donner à voir la vie quotidienne d'une classe. Ce chapitre est consacré aux pistes permettant de construire, ou mieux, de reconstruire l’agir en commun dans le microcosme d’une classe, par la valorisation des individualités au sein d’une dynamique de groupe : j’ai relaté ainsi le parcours de Jenny, Lary & Jair, trois élèves de collège.

Mon récit vise à faire émerger un projet doté d’une certaine cohérence, c’est-à-dire une manière de concevoir l’école démocratique au XXI siècle. Au même temps, cette dynamique pose, dans la logique des choses, comme aimait bien dire Pierre Bourdieu, la délicate mais au combien brûlante question de l’émergence d’un projet politique pour l’Europe, capable d’encadrer et, peut-être même, d’orienter celui économique, quotidiennement à l’œuvre, dans toute sa dureté. Voici, en fin de compte, probablement, le véritable enjeu de société auquel les femmes et les hommes engagés dans l’école sont aujourd’hui confrontés, afin de pouvoir à nouveau donner aux nouvelles générations, à nos actuels élèves, un avenir meilleur du passé."

L'état des relations école-parents : Entre méfiance, défiance et bienveillance

Georges Fotinos

(avec des contributions de Philippe Meirieu, Denis Meuret et Maryse Métra)

Cette étude est fondée essentiellement sur une enquête auprès des directeurs d’école. Elle montre que, pour les enseignants, le fossé avec les familles s’est agrandi au cours des dernières années.

Pour les auteurs de l’étude, si aucune solution n’est trouvée rapidement, les fondements mêmes de notre école seront mis en question...

Les auteurs de l’enquête recommandent ainsi de modifier, d’une part, le positionnement des directeurs et des enseignants dans la relation avec les parents en renforçant leurs missions éducatives et citoyennes par une redéfinition de leur métier, et d’autre part, la place et le rôle des parents d’élèves dans le fonctionnement du système éducatif en tendant à une véritable représentation citoyenne et locale (notamment par un statut) dans les instances « d’éducation partagée » et en mettant en œuvre un cursus éducatif continu et cohérent conduisant à la réussite scolaire et personnelle des enfants. L’auteur propose pour ce faire cinq points d’ancrage pour construire ce partenariat concernant la violence à l’école, les rythmes scolaires, les punitions et sanctions « l’école ouverte » aux parents, les lieux d’échanges et de dialogues.

« Des TIC aux TICE... ou Comment bâtir une École de notre temps ».

Master 2 « Information stratégique » SciencesPo Aix

Grazyna Joubert

Comment associer l’outil numérique à une pédagogie adaptée aux « natifs numériques » ? Quels savoirs et connaissances transmettre ? Quelles compétences développer ?
Cette recherche aborde le sujet de la valorisation des technologies numériques à partir des compétences et des attitudes repérables chez les acteurs de l’École. L’intégration du numérique comme méthode active à des fins pédagogiques n’est pratiquée en France que par une minorité d’enseignants technophiles en poste. Face à la réserve affichée de la majorité des enseignants, quelles stratégies mettre en place pour assurer la transition de l’emploi des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) à leurs usages pédagogiques pour l’Enseignement (TICE) ?
Dorénavant, grâce à la maîtrise du numérique, ne faudrait-il pas accepter que l’élève participe activement à sa propre formation ?

Art et culture, avis de recherche dans le champ de la petite enfance !

 

Maryjan Maitre

Art et culture, deux mots qui depuis de nombreuses année ont eu l’audace de percer dans le domaine de la petite enfance. Avec constance et persévérance, ils se frayent un chemin, prenant pas à pas une place dans le monde des tout-petits. Art et culture entrent en scène dans des programmes de festivals, sous des rideaux de spectacles, bulles d’émerveillement dont la qualité ne cesse de croître. Réflexions et écrits émergent pour défendre l’importance de leur présence dans le développement durable et harmonieux de l’enfant. Des évènements ponctuels qui, si magiques soient-ils,  ne doivent pas masquer la responsabilité de chacun dans ce domaine.

Pour un éclairage des paradigmes éducatifs défendus par les programmes de l’école primaire de 2002 et de 2008

Isabelle Delhaye – Le Goaziou

Cet article constitue la synthèse d’une thèse soutenue à l'Université LUMIERE-Lyon 2 le 14 février 2014, sous la direction de Philippe Meirieu, visant, d’une part à déterminer les paradigmes éducatifs véhiculés par les programmes de l’école primaire de 2002 et de 2008 et d’autre part, à caractériser les manières dont l’école primaire de 2002 et celle de 2008 ont choisi d’assumer le défi républicain d’unité de la Nation et le défi démocratique d’accès de toutes et tous aux savoirs fondamentaux. Se sont entrecroisées, dans le cadre d’une comparaison, analyse thématique, regard problématisé et lecture épistémologique des contenus, afin de répondre, à ces deux questions.

Le document présenté ici constitue ainsi une synthèse alimentée préalablement par les analyses des différents domaines et disciplines des programmes.
La formation initiale des enseignants : pratiques, questions et perspectives

(cliquez dans la troisième colonne pour obtenir un des quatre textes proposés)

Eric Walther

J’ai eu envie, un jour, de « montrer » un formateur d’enseignants au travail et,
pour ce projet, de privilégier le récit, seule (?) option capable de mettre en évidence combien la profession de formateur ne peut faire l’économie d’une attention particulière à l’autre et de créativité. Quelle crédibilité accorder à une formation qui ne tiendrait pas compte de la singularité des personnes, qui ne serait construite que sur des plans d’études visant une illusoire efficacité à bas prix ?

Quatre extraits de textes, quatre moments de formation sont présentés ici :

(Pour alléger la lecture, les termes enseignants, étudiants, formateurs sont pris dans un sens épicène.)
Alain Buekenhoudt
Le questionnement qui est la source de ce travail est né très tôt dans notre parcours de sciences de l'éducation. C’était lors de l’un de nos tous premiers cours de psychologie de l’apprentissage : nous avons découvert les théories de Lev Vygotski. Nous y avons perçu trois liens importants avec notre pratique de la pédagogie Freinet : un premier lien entre la vision du développement de Lev Vygotski, faisant suite à l’apprentissage et la notion de «  Puissance de vie » dans les pratiques de Célestin Freinet ; le second lien concerne la notion de zone proximale de développement et le fonctionnement coopératif de la classe dans l’aspect du groupe porteur d’une partie des apprentissages ; et enfin, un dernier lien entre le passage dans la théorie de l’apprentissage de Vygotski d’un apprentissage socialisé de l’interpsychique à l’intrapsychique et la pratique de plus en plus commune de la classe multi-âges en pédagogie Freinet.
Jean Bernardin

A partir de l'apprentissage de la digestion, l’objectif n’est pas de faire un cours d’épistémologie à des élèves de cours élémentaire mais, à travers ce travail généalogique et archéologique, de leur faire découvrir que le savoir a une histoire, qu’il est le produit d’une construction humaine, comme l’a été le leur tout au long de cette démarche sur la digestion. Ainsi ils peuvent s’inscrire dans cette filiation humaine.

Éduquer à l’attention et à la vigilance orthographique : faire vivre des situations d'apprentissage de l'orthographe permettant de s'en approprier les enjeux et les mécanismes

Jacques Delacour "Pour être invité à décoder sans avoir préalablement codé certains élèves échoueront... tout au plus verront-ils la nécessité de la présence des lettres composant un mot et s’efforceront-ils de les reproduire à l’écrit. Et même lorsqu’ils copieront, ne pouvant lire, ils seront réduits à reproduire la composition littérale sans respecter forcément l’ordonnancement linéaire codant la temporalité..."
Jacques Delacour L’homme dispose de la faculté de codage lui permettant d’associer solidement en mémoire deux objets pour qu'ensuite il puisse avoir accès à l’un des deux s'il connaît l’autre. Il emploie cette capacité à titre personnel quand il noue son mouchoir pour se souvenir d’avoir à effectuer telle ou telle chose. Il l’utilise aussi à titre collectif lorsqu’il socialise le codage pour parvenir à communiquer oralement et par écrit. (...) Et l'école doit utiliser cette faculté de codage lors de tous les apprentissages, fournir des occasions de l'utiliser à bon escient, personnellement et collectivement, engendrant ainsi un épanouissement profitable à tous en évitant de grossières erreurs de conduite individuelle et collective.

Mariana Thieriot-Loisel

Actuellement, nous assistons à la naissance d'une nouvelle approche  : la philosophie pour enfants. Ce texte a pour objectif d'apporter des éléments de réflexion pour l'intervention à partir de cette nouvelle discipline, au niveau pré-scolaire, autour de trois problèmes : celui de la beauté, celui de l'agressivité et celui de de l'amitié, dans le souci d'élaborer avec les enfants les premiers pas de leur citoyenneté. Il se situe dans la mouvance coopérative de l'éducation lente, dans une école nouvelle Montessori, mais s'inquiète de la problématique du transfert des connaissances à l'école publique, dans le but d'une éducation accessible à tous.
Frédéric Pellerin On ne saurait traiter de la valorisation des productions écrites au cycle 3 sans aborder l’atelier d’écriture qui la conditionne et la publication qui lui donne son sens. Le genre littéraire le plus adapté à la production écrite et à sa valorisation est la poésie et en particulier le haïku, poème de trois vers issu de la tradition japonaise permettant de noter les émotions, le moment qui passe, qui émerveille ou qui étonne.

 

Mireille Cifali Bega Pour grandir, il ne suffit pas de vivre, alors il est du devoir de l’école de s’en préoccuper. C’est pourquoi le Salon national de la pédagogie Freinet de Nantes 2012 s’est interrogé, avec Mireille Cifali, sur les conditions institutionnelles, les enjeux psychiques et les dimensions relationnelles, de cette action éducative complexe : aider l’enfant à grandir. S’appuyant sur sa longue expérience de psychanalyste et d’enseignante, elle a posé quelques balises importantes pour permettre à chacun de se tenir au plus juste de ses initiatives. 
"Une école à trois temps" : projet pour une autre école Hélène Guilbert Il nous faut imaginer une école qui abolisse la mise en compétition des élèves (préfiguration de notre société individualiste du chacun pour soi au détriment d’une solidarité indispensable) et aide l’enfant à se construire en lui apportant les connaissances essentielles qui feront de lui une personne équilibrée et responsable. Faisons en sorte que l’école soit le passeur privilégié pour tous, de l’enfance vers l’âge adulte, en proposant un cursus scolaire identique, plus long, de 3 à 18 ans, au bout duquel une spécialisation professionnelle pourra se faire.

 

Les TICE : des outils « magiques » qui doivent être pensés pédagogiquement…  

 

Malika Alouani L'utilisation des TICE dans ma classe m'a permis d'observer que le rythme d’acquisition n’avait pas été le même avec tous les élèves. Tous ont progressé mais force est de constater que le groupe de lecteurs avancés avait pris une avance considérable en lecture sur le groupe de mes petits lecteurs. Comment faire en sorte que les TICE ne creusent pas les écarts ?
Comment apprend-on à lire ? Jacques Delacour Les premiers lecteurs n’étaient ni savants linguistes, ni scientifiques reconnus. Personne n’a pu leur apprendre à décoder. Ils ont simplement et nécessairement commencé par coder le sens porté par du son avec des signes. En renouant avec ce cheminement originel, en commençant par apprendre à coder, à symboliser les sons porteurs de sens par des signes, la mémoire de cette opération mentale permettra de décoder, de lire. La pratique du codage va amorcer naturellement un cheminement logique et efficace, conduisant du connu, la langue parlée, à la maîtrise de l’inconnu, la langue écrite.

Apprendre à lire en CP, sans manuel et par la production d’écrits…

Alex Clérino Depuis des décennies nous avons abandonné le manuel et introduit la production d’écrits servant à mettre en place les observations relatives au fonctionnement du système phono-graphique ; en même temps que les enfants rentraient dans la lecture à leur rythme, sans appréhension, sans traumatisme.
Que recouvre cette production d’écrit en en début de C.P. ? Quelques mots relatifs à la vie de la classe, à un enfant, à des évènements marquant, à un document ou à un objet nouveau…
Qui encode, c’est à dire produit effectivement l’écrit ? Prioritairement les enfants, le maître aide s’il y a  vraiment impossibilité d’écrire pour les enfants.
Que fait-on de ces écrits ? Reproduits, ils constitueront le stock de fiches qu’on relira en para lecture. Affichés au mur, ils seront les témoins de l’activité de la classe et constitueront des écrits référence.

Ce que l'artiste "fait à l'école"...

De la maternelle au lycée et à l’université, l’engagement éducatif de l’art

 

Alain Kerlan

Avignon, 20 juillet 2012
Séminaire Fédération Nationale des Elus Socialistes et Républicains Condorcet

Supposez qu'après une assez longue absence, quelques dizaines d'années, vous rentriez au pays, et observiez les changements apparus dans le domaine de l'école, du travail social, de l'éducation. Qu'observeriez-vous ? Eh bien je crois que vous seriez frappés de la place nouvelle qu'y ont pris les artistes. D'une certaine mobilisation des artistes dans le champ éducatif, et plus largement dans le champ social. Plus généralement, à quiconque me poserait la question suivante : « Quels changements remarquables notez-vous dans l’éducation et l’école contemporaines ? », je répondrai notamment : « La part grandissante qu’on essaie d’y donner à l’art et aux artistes, aux valeurs esthétiques ». Je sais bien que le « changement » dans l’école ne se résume pas à cela ! Mais il s’agit bien d’un fait nouveau auquel il convient d’être attentif.

 

 

Réussite scolaire pour tous : chiche !

 

 

Jacques Bernardin (GFEN) Face aux difficultés scolaires persistantes et qui se creusent sur fond de ségrégation sociale accrue, que peut l’Ecole ? Faut-il attendre que la situation sociale des familles s’améliore ? Restreindre les ambitions éducatives pour ceux qui peinent, mieux aménager la différenciation afin qu’elle soit moins douloureuse pour les exclus ? Ce serait s’inscrire dans une logique de renoncement politique sur la base d’une vision péjorée des élèves et d’une conception désespérante des virtualités transformatrices de l’action éducative.
Pour apprendre à lire, on peut commencer par apprendre à coder…

 

Jacques Delacour
La littérature foisonnante sur l'apprentissage de la lecture et sur les méthodes de lecture rend compte du choix pédagogique actuel en faveur du décodage, ignorant le codage préalable. Comme s'il était possible de décoder ce qu'on n'aurait pas ou ne saurait pas coder. Les chercheurs essaient de déterminer vainement, et pour cause, les meilleures méthodes de lecture, chacun défendant ses options. Les plus conciliants amalgamant les diverses approches. Et les programmes de l'Education Nationale continuent d'imposer d'apprendre à lire au C.P., et surtout pas de commencer par apprendre à coder, à écrire au sens étymologique du terme.
Pourtant, en y regardant d'un peu plus près, tout incite à inverser l'angle d'attaque actuellement propos
Devenir élève ?
Rendre lisible l'école aux élèves et aux parents ?

 

Pierre Frackowiak

Conférence au colloque national de l’AGEEM, Lille, 6 juillet 2012

Pourquoi faut-il que l'enfant devienne élève, qu’il se transforme, avec le risque ou l’espoir de perdre un peu de ce qu’il est, qu’il passe du naturel à l’artificiel sans comprendre ?
Pourquoi devenir élève ? Parce que l’on est à l’école ? Parce que l’enfant n’a pas sa place à l’école ? Comment devenir élève ? En niant ce qu’est l’enfant ? En le conformant ? En l’enfermant dans des programmes imposés ?
Et comment rendre lisible l’école aux élèves et aux parents ? Pourquoi ? Ne l’est-elle pas ? Et si elle ne l’est pas ou pas suffisamment, pourquoi ? Et comment rendre lisibles les élèves et les parents par l’école ?
"Il était deux fois, etc."... Anatomie d'un parcours artistique Cécile Rossard Il était une fois… une envie d’embarquer ses classes dans un projet artistique…
L’envie de croire en la pluralité des modalités d’expression. Envie de croire que c’est dans cette richesse de confrontation à soi, à l’autre, au monde, dans cette implication forte permise par une mise à distance, que les minots trouveront leur propre chemin d’expression.
L’envie de croire que chacun pourra y construire sa place et ses outils pour grandir, ensemble.
L’envie de croire que cette aventure dépasse un peu le leurre motivationnel. Espérer aller plus loin qu’un simple changement de décor, qui ne ferait que masquer, encore une fois, les réels obstacles… Espérer ne pas en rester à un projet d’animation où les apprentissages, s’ils existent, ne sont qu’incidents, fruits souvent du hasard.
Pédagogie et transmission des savoirs :
les termes d’un débat en voie de dépassement ?

 

Bruno Robbes Ce texte fait suite à une conférence-débat organisée par le laboratoire « École, Mutations, Apprentissages » de l’université de Cergy-Pontoise le 15 juin 2010, où Philippe Meirieu et Patrick Rayou ont été invités à échanger à partir de la question « Quelles contributions de la pédagogie à l’éducation et à la transmission des savoirs ? ». L’idée de cette rencontre s’est imposée à nous et à nos deux collègues qui l’ont acceptée sans réserve, suite à la publication par Philippe Meirieu d’un compte rendu critique de l’ouvrage d’Élisabeth Bautier et Patrick Rayou, Les inégalités d’apprentissage. Programmes, pratiques et malentendus scolaires. Dans ce texte au titre quelque peu provocateur (Peut-on comprendre ce qui se passe à l’école en faisant l’impasse sur la pédagogie ? ) et au propos parfois polémique (un ouvrage anti-pédagogique ?), Meirieu relève trois points-clés, puis pose trois objets de débat...
La peur en éducation Jean-Pierre Lepri "Ma peur vient du temps où, enfant, petit de taille et démuni, j’étais à la merci de mes adultes nourriciers – lesquels transportaient, en outre, leurs propres peurs infantiles... Et s’ils m’oubliaient ? S’ils m’abandonnaient ? J’apprends la peur à ce moment-là et elle m’habite alors à vie si je ne "grandis" pas. "Les paniques infantiles latentes sont [alors] utilisées [voire cultivées] par des chefs habiles, des groupes d’intérêts, pour grossir des dangers aux yeux des gens ou pour leur faire ignorer le danger jusqu’à ce qu’il soit trop tard". Certains exploitent ainsi ce mécanisme à leur profit : les marchands de sécurité (de peur), les politiques, les religions, les organisations… offrent protection contre des peurs qu’ils fomentent et alimentent."
L'échec scolaire en Guyane : "On achève bien les kinesthésiques..." Geneviève Confort-Sabathé En Guyane, on constate seulement 37% de réussite au Bac (Bacs pro compris), 13% en licence, des chiffres proches de ceux des autres territoires d’outre-mer et des banlieues métropolitaines. Mon enquête porte sur les comportements d’apprentissage de 275 apprenants et enseignants guyanais, du collège à l’université en passant par le lycée et l’IUT, sans oublier la formation des adultes. A partir d'un questionnaire portant sur les comportements VAK (visuels, auditifs, kinesthésiques) et d’autres comportements associés (dépendance du champ, tolérance à l’incertitude, etc.), il ressort que les enseignants sont majoritairement visuels, les apprenants kinesthésiques et auditifs ce qui ne peut qu’engendrer une incompatibilité de type idéologique dans les pratiques d’apprentissage. Les kinesthésiques seraient-il rayés de la photo scolaire comme les ouvriers de la photo sociale ?
Eduquer à la complexité Jean-Marc Fert Partant de la systémique comme outil de compréhension des institutions, situations et relations éducatives, l’auteur, éducateur, arrive sur la proposition d’une éducation au "penser complexe". Il en détaille les objectifs et les processus, et explore les enjeux de l’installation d’une pédagogie du complexe dans des institutions scolaires où les différents enseignements restent encore trop souvent présentés comme des accumulations d’objets non reliés et sans signification pour la personne en formation.
Regard sur le métier d'enseignant d'une étudiante... qui se destine à l'enseignement ! Eva Ruaut Pousser la porte d’une classe oblige le visiteur à s’interroger sur son propre passé mais aussi sur la « société en gestation » qu’il y découvre. Le choix de devenir enseignant est-il comparable à un engagement politique ? Du regard de l’ancienne élève à celui de l’étudiante militante, cet écrit de réflexion témoigne d’un parcours de (re)découverte des expressions, codes et enjeux du travail enseignant au XXIe siècle. 
Réflexions sur la direction d’école et, par conséquent, sur le métier de professeur des écoles
Jean-Luc Mignard, directeur d’école Les tâches de direction d’école se sont considérablement alourdies. Les repères de l’école sont en mutation, l’enseignant–directeur d’école se retrouve en première ligne pour répondre aux exigences parentales et de sa hiérarchie. Doit-il être conforté dans sa fonction par un pouvoir hiérarchique ? Certains le demandent. Le but de ce texte est de démontrer que loin, d’un changement structurel, les professeurs des écoles ont besoin d’un peu plus de pragmatisme et de confiance pour affronter ensemble la difficulté scolaire, donner du sens au "socle commun" et gérer leur école, celle de la République.
Enfance en errance Frédéric Weisz
Enseignant spécialisé
Coordonnateur d' Unité Localisée pour l'Inclusion Scolaire à Dieppe
Aux difficultés cognitives rencontrées par certains élèves pour aborder des opérations mentales qui pour nous s'avèrent simples, comme par exemple apprendre à rendre la monnaie, se repérer sur un calendrier, se surimposent des problématiques familiales, sociales et économiques tellement lourdes, qu'elles ne permettent même plus de donner du sens à ces opérations et renforcent considérablement les difficultés initiales de ces jeunes élèves.

Les situations dramatiques parfois vécues par ces élèves et leurs familles notamment dans le domaine du logement et de la santé, les fragilités au plan psychologique inhérentes aux situations précaires subies, font qu'aujourd'hui nous accueillons dans nos écoles, des enfants qui ne disposent plus des assises sociales et psychologiques nécessaires à leur intégration dans le monde scolaire.

 

Apprendre à lire : une approche nouvelle, aux antipodes des "méthodes de lecture" Jacques Delacour Actuellement, lorsqu’un enseignant doit apprendre à lire à un enfant, soit il le place devant un texte qu’il ne peut lire, soit il lui apprend les correspondances sonores des lettres en l’invitant à décoder. Dans les deux cas il invite l’élève à lire. Est-ce le bon cheminement ?

Apparemment le premier écriveur s’est simplement souvenu des codages qu’il a utilisés lors de l’écriture. La mémoire des codages mis en place, des éléments utilisés pour représenter du sens lui ont permis de retrouver le sens représenté, symbolisé, enfermé dans l’écriture. Tout un chacun est-il capable de rééditer l’exploit ou cela est-il l’apanage de quelques surdoués ?

 

Ateliers d’écriture, quels enjeux ?

 

Mélanie Lebas et Frédéric Pellerin Que signifie savoir écrire pour un enfant ? Avoir une belle écriture ? Ecrire sans faire de fautes d’orthographe ? Répondre à des consignes ? Remplir les trous d’un exercice ? Prendre des notes ? Faire un résumé ? Sans aucun doute, mais aussi et surtout, être capable d’exprimer des opinions, de coucher par écrit le fruit de son imagination ou tout simplement de décrire le réel. L’école est le lieu de cet apprentissage qui commence dès la maternelle et ne s’arrête jamais.
Vers une démocratie familiale : la participation de l’enfant à la vie familiale
Arguments et pratiques
Jean Le Gal "Le nouveau rôle éducatif que les parents sont amenés à exercer, dans un contexte évoluant vers une démocratie familiale, met en cause des représentations et des habitudes souvent bien ancrées et dont il est parfois difficile de se défaire. Le chemin à parcourir pour se transformer soi-même, les stratégies à acquérir pour convaincre les autres membres de la famille, les capacités nouvelles à construire pour être à la fois animateur et éducateur d’une démocratie familiale, sont enthousiasmantes mais donnent parfois le vertige. Mais il faut essayer et avancer avec le concours des autres pour créer ensemble une voie novatrice que nul ne peut prétendre, aujourd’hui, avoir totalement ouverte."
Pour la création d'un atelier de démocratie familiale Jean Le Gal Approfondir et opérationnaliser le concept de "démocratie familiale" (en complément du document ci-dessus).
Conditions de l'éducation Michel Roussan A partir de l'analyse d'un débat entre Natacha Polony et Philippe Meirieu sur France Inter, Michel Roussan propose une articulation originale entre transmission et éducation, morale et éthique...

Prise en compte de l’expression et de la diversité des intelligences

Travailler les faiblesses sans négliger les savoir faire acquis ni le savoir.

 

Jean-Jacques Arnaud, professeur SVT au collège Carnot (Auch)

Accompagnement du travail : Didier Barthe Enseignant-Chercheur (MCF 74° section) IUFM d’Aquitaine

Durant une dizaine d'années, au collège Carnot à Auch, une équipe a pu tester une nouvelle façon d'enseigner en liaison avec le collège Jean de Prades de Castelsarrasin.
Ces travaux ont permis de montrer que :
1 - en hiérarchisant les capacités à faire acquérir aux élèves au cours de leur temps scolaire,
2 - en développant des stratégies similaires dans des disciplines différentes,
3 - en insistant sur les points faibles de l'élève,
4 - en donnant l'occasion à l'élève de choisir le moment de se tester à nouveau sur une capacité non acquise...
... l'élève pouvait se construire de façon beaucoup plus efficace, plus autonome en comprenant mieux le pourquoi de ce qu'il vient chercher à l'école.
L’engagement
éducatif, pédagogique, social et politique
des éducateurs Freinet
et du Mouvement international de l’École moderne
pour la défense des droits de l’enfant
et une démocratie participative
Jean Le Gal La démocratie participative est devenue un thème majeur de réflexion et d’action éducative aujourd'hui. Cet engagement s’inscrit dans notre histoire, dans notre filiation avec les pionniers de l’Ecole nouvelle, de l’école socialiste et de l’éducation libertaire, Paul Robin en France, Francisco Ferrer en Espagne, Paul Geheeb en Allemagne, Janusz Korczak en Pologne, Makarenko et Pistrak en Union soviétique, Neil à Summerhill et bien d’autres dont il nous reste encore à découvrir toute la richesse des créations institutionnelles et éducatrices.
Tous ces pionniers considèrent l’enfant comme étant une personne dont la dignité, les intérêts et les besoins doivent être respectés. Ils leur reconnaissent la capacité à exercer des libertés et à être associés aux décisions qui les concernent.

Analyse historique et pédagogique, outils de travail...

Différencier le travail scolaire
(Essai sur la flexisécurité du travail scolaire)

Gérard Naudy "Travail" est employé par facilité pour traduire autant l’activité de l’enseignant que décrire le processus didactique en cours. Tout est travail : « travail d’analyse, cadrer le travail, mise en route du travail, travail fait appel à... ». Le travail scolaire reste un impensé de notre système, qui empêche peut-être de le saisir quand il se présente ! Il est jugé essentiellement au gré d’un florilège de références bâtardes comme les signes extérieurs visibles, sonores, ou gestuels. C’est du cabotage à l’estime. (...) La partition du travail, celle du free jazz.
Education à l'environnement et institution scolaire : qu'est-ce qui bloque ? Marielle Imbert Quoiqu'inscrite officiellement dans les instructions et les programmes, l'éducation à l'environnement ne fait pas l'objet actuellement de pratiques systématiques. Comment comprendre ce phénomène et comment y remédier ?
Pour une pédagogie du regard

Huguette Botet

Travail avec des intervenants d'origines diverses sur l'éducation du regard
 

"Privilégier un certain « REGARD » dans l’enseignement offre à chacun l’occasion de voir et de percevoir sa singularité s’il s’accompagne de l’accès à la parole de tous. Cette parole écoutée avec attention, valorisée dans le collectif ouvre le jeune au dialogue et au désir d’apprendre.
Notre propos est de définir ce regard pour une médiation interessante en pédagogie.
"

Retrouver en soi l’enfant (repuerescere) : réflexions sur un précepte classique
Denis Kambouchner
Dans son ouvrage intitulé De Pueris statim et liberaliter instituendis, composé dans la première décennie du XVIe siècle et publié en 15121, Érasme s’attarde sur les règles à observer par le pédagogue, et notamment – c’est un des thèmes-clés du texte – sur la nécessité d’user de douceur et de proscrire toutes sortes de mauvais traitements...
Mais il y a plus, et c’est ce qui intéresse ici :
« Puisque, d’après le proverbe ancien, le semblable aime le semblable (simile gaudet simili), il faut, pour être aimé de l’enfant, que le précepteur redevienne en quelque manière enfant : praeceptor quodammodo repuerescat oportet, ut ametur a puero. »
La philosophie et l'enfance : une saison chez Montessori Mariana Loisel Journal de bord... Quelques semaines dans une classe Montessori au Québec : du coloriage à la philosophie, de "l'esprit absorbant" à la construction de la liberté.
Le portfolio ou « l’évaluation participative et
valorisante » dans le cadre de la maîtrise de la
langue à l’école primaire
Michaël Renne Comment utiliser le port-folio dès l'école primaire afin de structurer le travail des élèves et de les amener à s'approprier leur travail et à accéder à l'autonomie.

 

Copenhague : Après le fiasco repenser les termes du débat !

Éduquer et former pour un avenir durable : mais, bon sang, qu’est-ce qu’on attend ?

 

Jean-Michel Lex

Enseignant coordinateur de projet en éducation au DD

 

Il est urgent de relever et de soutenir l’émergence d’expériences de terrain de plus en plus nombreuses, d’aider à l’approche systémique, d’indiquer les pistes porteuses, de mutualiser des pratiques qui fonctionnent, de mutualiser et non de mettre en compétition – tout le contraire de l’esprit même de la Déclaration de Rio - , bref, de créer un réel mouvement qui aide les générations futures à s’émanciper des modèles d’économie et de société, de choix éthiques et techniques, de présupposés philosophiques qui montrent aujourd’hui leurs dangereuses limites, à appréhender la complexité et la globalité du monde de demain, à établir les liens entre toutes les dimensions de la vie à 6 milliards d’humains et bientôt 7, sur une toute petite planète perdue dans l’univers.

 

Pour une politique éducative de co-civilisation...

Propositions alternatives pour la formation des enseignants

 

Martine BOUDET Professeure agrégée de Lettres modernes

Florence SAINT-LUC Professeur des Ecoles

Quelles propositions alternatives formuler, quels leviers stratégiques pouvons-nous actionner pour (re)mobiliser formateurs, éducateurs comme usagers de l’Ecole sur un autre avenir possible ? Une perspective de cet ordre ne pourra se concrétiser qu’en fonction, entre autres, des deux principes suivants, celui de l’harmonisation des objectifs de formation et d’éducation et le principe complémentaire, qui consiste à associer tout aussi systématiquement les questions programmatiques et institutionnelles. Ainsi, en contextualisant davantage le cadre de leur exercice et en évitant le piège du corporatisme gestionnaire dans lequel menace de les enfermer le système actuel, les IUFM pourront reconquérir auprès de l’opinion publique le leadership intellectuel et moral qui doit être le leur.

 

Motiver les élèves ? Construire du sens dans les apprentissages...

 

Annexe : Les apprentissages, au croisement des disciplines,
une réflexion sur un dispositif « maths/EPS »

Cécile Rossard Pour tenter de parler des différentes pratiques mises en place collectivement dans notre établissement visant à mobiliser les élèves sur des objets d’apprentissages, je partirai d’une proposition de P. Perrenoud (1993), qui propose de parler du sens du travail, des savoirs, des situations et des apprentissages scolaires, en esquissant trois thèses :
1. Le sens se construit ; il n'est pas donné d'avance.
2. Il se construit à partir d'une culture, d'un ensemble de valeurs et de représentations;
3. Il se construit en situation, dans une interaction et une relation.
De la nécessité de dépasser les compétences virtuelles des programmes Frédérique et Marc Tabory Ce document resitue la notion de compétence dans un modèle opérationnel permettant d'en faire un véritable outil au sein d'une conception de l'enseignement/apprentissage socio-constructiviste et interactive. Texte de référence pour les formateurs et chercheurs en pédagogie et en didactique.

Droits de l'enfant : la participation démocratique à l'école

(Attention ! Document de 122 pages)

 

Jean Le Gal, ICEM-Pédagogie Freinet Ce document a pour objectif d’accompagner les expériences participatives mises en œuvre dans des écoles et d’en promouvoir de nouvelles. Dans une première partie, il présente les droits-libertés de l’enfant et son droit de participation démocratique, reconnus par la Convention internationale des droits de l’enfant. Puis il montre comment ces droits peuvent être exercés dans les collectifs éducatifs. Enfin il analyse l’expérience historique de quelques pionniers de l’éducation démocratique, l’expérience des conseils d’enfants dans des écoles afin de recenser les questions qui se posent et les réponses apportées.
Une correspondance scolaire au collège en classe de cinquième... ou "comment donner sens à l'écriture au collège?" Aude Roussel, professeur de français Très travaillée dans l'enseignement primaire, la question de la correspondance scolaire fait l'objet d'assez peu de travaux au niveau du collège. L'expérience décrite ici suggère qu'il s'agit pourtant d'une méthode intéressante à explorer avec rigueur en collège.
Le travail de groupe... ou comment mettre une classe au travail (l'exemple de l'enseignement de l'anglais au collège) Marie Rivoire, professeur d’anglais dans l’Académie de Grenoble, formatrice au sein du REX (réseau de formateurs)

"Qui ou quoi, pouvait me garantir contre les débordements permanents et l'absence de travail sérieux dans ma classe ? Mon esprit se mit en quête d’un système basé sur la coopération et qui permettrait à tous de trouver son compte, sans ennui ni coercition inutile. Je réfléchis et finis par concevoir un dispositif de travail par groupes."

"Projet d'étalissement et approche systémique": un lycée professionnel agricole s'engage dans une démarche d'Agenda 21 scolaire... Bertrand Gaufryau Outre les diverses actions mises en place, cette expérience montre la capacité d’un établissement à devenir un acteur du territoire en tant que tel, où la notion de partenariat est primordiale.
La motivation scolaire, quelles stratégies pour la réussite des élèves au collège ?

Collège Michel de Montaigne

301 route de Bouzemont

88270 DOMPAIRE

L’action tente d’apporter une réponse aux problèmes de motivation que rencontrent les élèves au collège. L’enjeu est de favoriser la réussite et l’harmonie dans les relations humaines en s’appuyant sur différents travaux de recherche, pour déterminer des procédures pédagogiques et didactiques susceptibles d’améliorer le climat des classes, l’estime de soi, ou encore la perception que l’élève a de ses compétences.
L'Education finlandaise revisitée

Paul Robert, auteur de La finlande, un modèle éducatif pour la France?

Vidéos sur l'école en Finlande sur le siteecoles.alternative-democratique.org

Trois ans après le voyage d'étude qui lui avait permis d'écrire son ouvrage, Paul Robert est retourné sur place et nous propose de nouvelles analyses autour de quatre thèmes : 1) le système scolaire finlandais face à la violence, 2) la prise en charge des enfants de l'immigration, 3) les élèves à besoins éducatifs spécifiques, 4) le lycée modulaire.
Autorité et logiques de relations Ecole / parents Bruno Robbes Travail à destination des parents, permettant de faire le point sur une question complexe et d'engager débats et travail commun.
La pédagogie différenciée : problématique, cadre conceptuel et méthodologie de mise en oeuvre Bruno Robbes

Un document très complet élaboré dans la perspective d'une formation en Tunisie, mais utilisable pour rappeler des "fondamentaux", identifier les enjeux et permettre un travail précis et constructif "pour une différenciation réaliste". Une bibliographie sélective et un ensemble d'annexes particulièrement intéressants. L'ensemble est un précieux outil de travail pour des équipes d'enseignants.

Voir aussi le document de Mourad Balhoul : "Pédagogie différenciée dans l'école tunisienne : inintelligibilité et obstacles"

Travail de l’institutionnel dans un collège

Philippe Jubin Un récit, des histoires, une démarche...

- Un collège de banlieue, ZEP, zone sensible, classé RAR... Au-delà du collège, le quartier le plus pauvre de cette banlieue défavorisée... Dans ce collège, une crise, installée depuis plusieurs années.

- Par quoi commencer dans un tel contexte ? Par tout en même temps mais pas n’importe comment. Un point primordial : réinstaller une suffisante sécurité des personnes et des biens.

"Comment faire son métier… convenablement, sans basculer dans l’obligation comportementale liée à la fonction, ou céder à la mode sociétale d’une communication qui capterait l’autre parce qu’il aurait quelque chose à lui vendre ?"

Mise en perspective historique des pratiques et des enjeux actuels de la coopération et de la participation démocratique des enfants Jean Le Gal Une étude exceptionnelle mettant en perspective l'histoire et l'actualité de la pédagogie.

Jean Le Gal se propose d’étudier les expériences des pionniers de l’Education nouvelle, de l’éducation libertaire et de l’école socialiste, mais aussi celles d’écoles Freinet. Deux questions ont guidé ses investigations :

  • Comment mettre en place, dans une école, une participation réelle de tous les enfants à la gestion de la vie collective et des diverses activités ?
  • Quelles sont les conditions pour que les Conseils d’Enfants Ecole, fondés sur les principes de délégation et de représentation, soient une solution pour l’exercice du droit de participation par tous les enfants ? 

Intergener@tions, la rencontre

Echanges entre élèves d'une classe relais et personnes âgées en résidence autour d’Internet

Monique Argoualc’h
Des élèves d'une classe relais de Brest travaillent sur Internet avec des personnes âgées : des gens que tout sépare se rencontrent, se parlent, s'enrichissent, s'apprennent et apprennent. Un travail exemplaire qui montre à quel point la rencontre de la différence est féconde... A diffuser et transférer...

 

Notions générales de pédagogie

 

Evelyne Barsamian

Créé initialement pour un public de parents d'élèves, ce document peut aussi servir pour des enseignants en formation de base (notions d'apprentissage, d'objectif, de compétence, de séquence pédagogique ; croisement avec quelques notions de pédagogie et questionement sur l'échec scolaire).

La discipline :

1) Droits de l'enfant et discipline

2) Liberté et autorité : Freinet et la discipline

Jean Le Gal A la lumière de l'histoire de la pédagogie, à partir de nombreuses expériences de terrain, sans angélisme ni opportunisme, Jean Le Gal élabore un modèle pour que la discipline instituée ne soit pas normalisatrice mais permette la construction du collectif et l'émergence de sujets-citoyens.
Freinet à l'université : un "atelier d'écriture" ! Frédérique et Marc Tabory La pédagogie à l'université n'est pas encore vraiment rentrée dans les moeurs. On voit ici comment, dans une UFR STAPS, les enseignants mettent en place de vraies situations d'apprentissage exigeantes et formatrices. Les étudiants apprennent à rédiger, individuellement et en équipe... Transposable dans de nombreux domaines.
Littérature orale et maîtrise de la langue : "Nourrir l'enfant par l'oreille" Christian Montelle Une étude originale d'un domaine bien trop peu exploré et qui pourrait, néanmoins, s'avérer absolument déterminant dans l'acquisition de la langue. La littérature orale permet, en effet, d'accéder à des acquisitions linguistiques, mais aussi culturelles, esthétiques et éthique. Une contribution essentielle, en décalage heureux avec les approches technicistes et les polémiques stériles sur les "méthodes" d'apprentissage de la langue.
Mondialisation : bien-être et mal-être à l’école : faire de l’école la nécessité du désir

 

 

 

Jacques Pain, Université Paris X- Nanterre

 

« Le niveau réel d'un pays se mesure à l’attention qu’il accorde à ses enfants, à leur santé et à leur sécurité, à leur situation matérielle, à leur éducation et à leur socialisation, ainsi qu’à leur sentiment d’être aimés, appréciés et intégrés dans les familles et les sociétés au sein desquelles ils sont nés ». (Rapport UNESCO)... Jacques Pain travaille ici sur ces problématiques à travers trois axes : 1) Du mal être et du bien être au vingt et unième siècle... 2) La question de l’école aujourd’hui… 3) Vie scolaire et pédagogie.
La science du pédagogue... et le cœur du jardinier : repenser l'échec scolaire pour le prévenir Christian Montelle, professeur de français et formateur Document approfondi avec des analyses et propositions autour de sept thématiques : 1) la construction de l'identité psychologique et la socialisation, 2) la fracture linguistique, 3) l'appréhension du temps et de l'espace, 4) le développement des compétences d'observation et de raisonnement, 5) l'initiation au monde de la technique, 6) l'appréciation des arts, 7) le bien-être physique.

Ecole et pédagogie : questions sans réponses et réponses sans questions

René Laffitte, instituteur - un document d'une grande importance qui rappelle avec fermeté les bases de la "pédagogie institutionnelle" et dit toute son importance aujourd'hui.

Pour un nouveau rapport au savoir : de la capacité à la compétence en histoire-géographie

Gérard Naudy, professeur d'histoire-géographie à la Cité scolaire internationale de Lyon - étude sur les savoirs et la manière dont on peut en faire des outils cognitifs transférables, sans renoncer, pour autant, à leur dimension disciplinaire et culturelle spécifique.

Violence et mondialisation... les défis de l’école : subir ou combattre ?

Jacques Pain, Université Paris X - Nanterre - étude sur les raports entre la mondialisation et les phénomènes de violence chez les jeunes... Dans la société de l'hyper-capitalisme et de l'hyper-individualisme, quelle place pour l'école ?

École et parentalité : socialiser l’école et la parentalité ?

Jacques Pain, Université Paris X - Nanterre - réflexion, à partir de situations "lointaines" mais aussi de problèmes très concrets et très proches sur une éducation à la parentalité par l'école et "de l'école"... Essentiel !
Vers une cohérence entre pratiques pédagogiques et modes d’évaluation... Regard sociopolitique sur cinq façons d’enseigner. Charles Pepinster, Groupe Belge d'Education nouvelle (avec un texte de Philippe Eenens, astrophysicien, enseignant à l’Université au Mexique) - document de travail et outil de réflexion pour tous les enseignants (y compris universitaires), mais aussi pour les élèves, étudiants, parents...
L'enfant programmeur Colette Girardot, thèse soutenue à l'université Paris VII - document présentant les utilisations pédagogiques possibles de Smalltalk dans toutes les disciplines de l'enseignement primaire.

L’atelier pluridisciplinaire de « fabrication de leçon » au collège La Durantière

Un projet présenté, au nom de l'équipe du collège, par Sylvain Marange, professeur d'histoire et géographie - un document de travail pour toutes les équipes de collège.

Présentation et analyse d'une pratique de travail individualisé dans un lycée de Haute Savoie

Un projet présenté et analysé par Annick Perriollat, professeur de mathématiques au lycée Louis Lachenal

- un document de travail pour les professeurs de lycée, mais aussi pour tous ceux et celles qui s'intéressent à la mise en place d'un suivi personnalisé des élèves.
Éducation à l’image  : de la réflexion à la pratique, en classe primaire Un travail présenté par Marie-Laure Gerin, enseignante à l'école primaire de la Major, cycle 3, Marseille - un document de travail pour tous les enseignants du premier degré, les professeurs des écoles stagiaires, les formateurs, etc.
Les "crèches-écoles" enfantines Un projet particulièrement précis et détaillé d'Hubert Montagner, très appuyé sur ses travaux et très innovant... - un document de travail essentiel pour tous les éducateurs et décideurs dans le domaine de la petite enfance.
"L'Autre lycée" Projet de création d'une structure alternative d'accueil des élèves en grande difficulté scolaire dans l'Académie de Besançon, coordonné par Claude Mercier - un document de travail qui intéressera ceux et celles qui s'interrogent sur la mise en place de "structures alternatives" dans l'Education nationale.
"A propos du chef d'oeuvre pédagogique" Une séquence de formation collective et des éléments théoriques proposés par Charles Pépinster (GBEN - Belgique) - à destination des formateurs et formatrices, des étudiants et des stagiaires.
"Une autre manière de penser et de gérer l'hétérogénéité des élèves" L'analyse d'un dispositif mis en place au collège Nelson Mendela de Clarensac, visant à sortir de l'alternative entre homogénéité et hétérogénéité des classes. - à destination des enseignants, formateurs, parents, etc.
"Développer la confiance en soi" : "l'histoire de Victor..." Un document d'analyse et de fiction élaboré par Jean-François Laurent, enseignant, chercheur, formateur. - à destination de tous ceux qui sont sensibles à une approche "littéraire" des faits édcatifs et qui s'intéressent à la manière complexe dont se construit un sujet (document pouvant servir d'outil de formation).

"Quand l'école abat ses propres murs... ", par Pascal Le Bert

Apprendre le français (et autre chose?) par la correspondance avec des détenus

Un travail effectué dans un lycée de Vannes où, à travers la correspondance avec des détenus, les élèves découvrent (ou retrouvent) le sens de l'écrit, ses exigences, ses possibilités... La présentation est complétée par des textes d'élèves. - à destination de tous ceux qui cherchent à donner à l'écrit un auttre statut que celui d'exercice scolaire formel.

"L'Education en Finlande : les secrets d'une étonnante réussite"... "Chaque élève est important.", par Paul Robert

Paul Robert vient de publier sur le même sujet un livre, La Finlande : un modèle édicatif pour la France ? (ESF éditeur, 2008) où il a approfondi sa réflexion sur la réussite du système finlandais et où il propose quelques pistes pour s'en inspirer en France.

Une analyse très poussée du système finlandais, avec une réflexion sur la transférabilité possible de certaines données. - à destination de tous ceux et celles qui s'intéressent à l'avenir de notre système éducatif et qui, sans mythifier une expérience, pensent qu'on peut s'enrichir en regardant ce qui a été mis en place ailleurs...
"Repères pour une anthropologie de la prévention", par Baptiste Cohen Une approche de la prévention qui rompt avec les modèles moralistes dominants et propose de fonder celle-ci sur une "politique du bien-être". - à destination de tous les éducateurs, en particulier ceux et celles qui, d'une manière ou d'un autre, se trouvent confrontés à la problématique de l'éducation à la santé.
"L'Education au développement durable : apprendre viablement la viabilité", par Jean-Pierre Lepri Une clarification opportune dans un domaine où la réflexion pédagogique doit être développée, afin d'éviter les approximations, le dogmatisme ou le simple énoncé de bonnes intentions... - à destination des enseignants du premier et du second degré
"Pour changer (vraiment) l'Ecole et construire un  système scolaire à la hauteur des enjeux de notre démocratie", par Christophe Chartreux Un travail de synthèse de multiples travaux sociologiques et psychologiques qui permet à son auteur de brosser une analyse du système et de dégager des propositions cohérentes - à destination des étudiants, enseignants, parents et, plus largement, de ceux qui s'engagent dans les débats sur l'Ecole...

"Quel nouvel outil donner aux élèves pour leur permettre de mieux penser le monde ?

Le Droit : une discipline fondamentale à découvrir dès le collège", par Gérard Hernandez

A partir d'un travail effectué dans un Centre de documentation et d'Information, la démonstration que le droit favorise l'égalité des chances et permet d'envisager - loin de tous les conformismes - la construction d'une citoyenneté plus éclairée et responsable. - à destination des documentalistes, des professeurs, formateurs , étudiants et stagiaires...

"Pour que nos enfants puissent apprendre ensemble :
respecter leur personne et leurs droits", par Jean Le Gal

Une réflexion extrêmement documentée sur les droits de l'enfant, avec des outils très concrets pour travailler sur cette question, aussi bien dans la classe  qu'en formation. - à destination des étudiants, stagiaires, enseignants, formateurs, parents et éducateurs...
"Psychologie et pédagogie : à la recherche des fils de la trame" (suivi d'un glossaire des principales notions), par Alain Rieunier Une mise en perspective historique et théorique des rapports entre psychologie et pédagogie depuis la fin du 19ème siècle jusqu'à nos jours, avec une explicitation des principaux courants, des principales notions, etc. - à destination des étudiants, enseignants, formateurs, chercheurs...
"Notation - sanction : le bât blesse", par Marc Tabory, enseignant STAPS, université de Pau Etude sur la fonction de l'évaluation dans les pratiques pédagogiques : quel rapport entre évaluation, notation et sanction ? A quelles conditions l'évaluation peut-elle rendre l'élève compétent et l'enseignant plus efficace ?

- à destination des étudiants, enseignants, formateurs, chercheurs...

- voir aussi, en particulier pour les candidats au CAPEPS,  le site concernant la méthodologie des écrits 2 proposé par Marc Tabory : http://ecrit2.chez-alice.fr

"Transformer les pratiques de formation pendant les stages", par Pierre Frackowiak, IEN

Document concernant la formation initiale des professeurs du premier degré

- à destination des formateurs, professeurs maîtres-formateurs et stagiaires du premier degré.
"Vivre la citoyenneté au collège", par Bruno Masurel Document réalisé avec la délégation Bretagne d'ATD Quart-Monde pour le Comité consultatif du Conseil général d'Ille et Vilaine - à destination des professeurs, cadres éducatifs, parents et partenaires des collèges.
"Enseigner les mathématiques et les sciences" : repères pédagogiques, par Jean-Pierre Vinel, IEN-ET Document présentant des conseils concrets pour structurer un enseignement, différencier la pédagogie, améliorer l'évaluation etc. - à destination des professeurs de lycées professionnels mathématiques-sciences et, plus généralement, de tous les professeurs de ces disciplines.
Bloc-notes Forum Actualités